Logo Leedh
 

Vocation :

L’enceinte LEEDH E offre la même essence de performance que sa sœur, la LEEDH C, mais elle y ajoute un renfort très naturel dans le bas du spectre. Ceci afin de satisfaire les mélomanes qui possèdent des salles d’écoute vastes (au-delà de 25 m²). La LEEDH E permet ainsi d’obtenir des “sensations physiques” plus marquées sur les basses octaves, sans rien perdre de son intelligibilité en la matière.
Par ailleurs, les mélomanes le savent bien, l’accroissement de l’une des extrémités de la bande passante a d’inévitables répercussions sur l’autre extrémité, en termes de richesse harmonique. Voilà pourquoi, par rapport à sa petite sœur, la LEEDH E déploie un registre aigu tout aussi précis, mais doté d’une fluidité et d’un délié encore améliorés.

Description :

La LEEDH E est une version enrichie de la LEEDH C dont les organes ont été précisément décrits dans le paragraphe correspondant. Par conséquent, dans cette partie, nous nous bornerons uniquement à développer les spécificités du modèle E.
La LEEDH E est équipée de sept transducteurs HPAB implantés au sein d’une architecture antivibratoire inédite.
Pour la reproduction du grave, quatre de ces modules sont accolés dos à dos (configuration push-push) et rayonnent orthogonalement à l’axe d’écoute.
La première de ces deux paires est située à quelques centimètres du sol : elle prend le socle vertical en sandwich. La seconde est placée à un mètre du sol.
Grâce à la structure spécifique de sa section grave, et notamment à l’implantation du module dévolu aux plus basses fréquences, le rayonnement est optimal, et la LEEDH E utilise astucieusement le sol comme un renfort naturel.
Du fait de l’adjonction du quatrième module, la différence de sensation perçue dans le grave entre les LEEDH C et E se traduit par des chiffres très précis. En passant de la C à la E, on note en effet quatre fois plus d’énergie entre 20 et 40 Hz et deux fois plus entre 40 et 80 Hz. Ces chiffres illustrent simplement l’aptitude des E à fonctionner dans des environnements plus vastes, et sur des programmes musicaux plus chargés dans le registre grave. Leur réserve supplémentaire en puissance acoustique disponible le garantit.
En utilisation courante, on remarque une réduction de l’effet de “filtre en peigne” entre 100 et 1000 Hz. Cet effet est la conséquence directe de la superposition de l’onde directe et de l’onde réfléchie, entraînant une opposition de phase à certaines fréquences, et par conséquent des “trous” dans la bande passante. Ce phénomène est présent sur toute enceinte qui émet à une hauteur d’écoute de 1 mètre.
Avec la LEEDH E, la réduction de cet effet se traduit par la conservation d’une image sonore conforme à celle souhaitée par le preneur de son. Le transducteur placé au ras du sol comblant astucieusement une grande partie des “trous” de la bande passante. Par conséquent, d’un point de vue purement objectif, la reproduction sonore de la LEEDH E est davantage matérialisée ; cette densité confère à l’écoute un réalisme accru.
Pour optimiser ce paramètre, le filtrage très progressif des modules inférieurs solidaires du socle, assure une rotation de phase minimale. D’où une parfaite fusion des registres, qui garantit cohérence et homogénéité sur toute la bande passante.

Utilisation :

La LEEDH E a vocation à être utilisée dans une salle de séjour d’une surface égale et supérieure à 25 m², sans le moindre problème. Son registre grave est amplement apte à s’y développer et à s’y épanouir.
En outre, grâce à sa courbe d’impédance très linéaire, la LEEDH E est peu gourmande vis-à-vis de l’amplificateur, notamment en termes de stabilité sur la charge, et de puissance intrinsèque. Il est donc aisé de la marier avec des intégrés équilibrés, musicaux, mais pas forcément très onéreux. Ainsi, avec la E, il est possible de composer des systèmes d’un excellent rapport qualité/prix. C’est une opportunité qui est loin d’être une évidence avec les enceintes de haut de gamme, souvent tributaires d’installations exclusives.

Caractéristiques :

Dimensions (au sol) : 43 x 108 x 41 cm
Poids : 15 kg
Impédance nominale : 4 ohms
Impédance minimale : 3,2 ohms à 300 Hz
Puissance admissible : 300 watts
Régularité bande passante : +/-1,5 dB de 100 Hz à 20 kHz
Réponse en basses fréquences (Bessel 2e ordre): - 3 dB à 50 Hz /- 6 dB à 25 Hz /- 8 dB à 20 Hz
Réponse en phase : +/- 15° de 350 Hz à 20 kHz
Directivité de 500 Hz à 20 kHz : - 3 dB à 30° / - 6 dB à 45°
Sensibilité : 82 dB / 1 m / 2,83 v

Tarif :

Prix public T.T.C généralement constaté : 12.000 €/la paire

Acoustical Beauty
Loirecopark I
F - 72500 Vaas
+33 (0)2 43 44 14 97